Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Article de journaux arrow GéMagazine n° 203 Jeanne Moreau
GéMagazine n° 203 Jeanne Moreau

Mademoiselle Jeanne Moreau

 


Dans le discours de Pierre Cardin, nous apprenons que Jeanne Moreau est “ née d'un père originaire d'une vieille contrée paysanne et d'une mère qui a grandi sur la côte du Lancashire où les hommes vivaient de la pêche ”. Cette étude va nous permettre de connaître un peu mieux ses origines. Les ancêtres paternels de mademoiselle Jeanne Moreau vivaient à Mazirat dans le Bourbonnais, dans une des plus anciennes paroisses, sous la protection de Saint Martin de Tours.

Le 29 mars 2000 mademoiselle Jeanne Moreau a été élue Membre de la Section des Créations artistiques dans le Cinéma et l'Audiovisuel à l'Académie des Beaux-Arts. Elle y fut reçue le mercredi 10 janvier 2001. 

Mademoiselle Jeanne Moreau est la fille aînée d'un ménage franco-britannique de condition modeste. Son père, Anatole Désiré Moreau (n°2) est issu d'un milieu d'agriculteurs bourbonnais. Sa mère, mi-anglaise, mi-irlandaise, Sarah Kathleen Buckley (n°3) est enfant de pêcheurs. Elle a une sœur cadette prénommée Michelle.

Jean Moreau, tisserand.

 L'ancêtre lointain en ligne directe de Jeanne Moreau est Jean Moreau (n°128) alias Maureau. Ce dernier avait eu de son épouse, Catherine Mardelle (n°129), au moins cinq enfants, deux garçons, Jean et André Moreau, et trois filles, Marguerite, Jeanne et Marie Moreau. André Moreau (n°64) était né en 1720 au Trait des Fayes ; il est décédé au village de Blanchard le 17 brumaire de l'an III (1794) à l'âge de 75 ans. Tisserand, il avait épousé en premières noces le 19 février 1754 à La Petite Marche Marie Sauton, fille d'un laboureur, Annet Sauton et de Françoise Michon. Leur union fut suivie de la naissance de cinq enfants : 1° Jean Moreau né en 1754 et décédé en 1755 ; 2° Jeanne Moreau baptisée le 25 janvier 1756 ; 3° Marguerite Moreau née le 23 mai 1758 ; 4° Anne Moreau vit le jour le 1er avril 1760 ; et 5° Joseph Moreau baptisé le 30 mars 1762. Veuf, André Moreau (n°64) épousa en secondes noces le 11 octobre 1768 aussi à La Petite Marche Anne Maumy (n°65), fille de Julien Maumy (n°130), maçon, et de Marie Lacouture (n°131) qui lui donna aussi cinq enfants : 1° Françoise Moreau baptisée le 30 décembre 1769 ; 2° Gilbert Moreau né le 28 avril 1772 ; 3° Nicolas Moreau (voir n°32) ; 4° Jeanne Moreau baptisée le 30 mars 1777 qui épousa François Jabineau ; et 5° Hugues Moreau né le 10 juin 1780.

 Les Moreau, au bourg de Mazirat.

 Nicolas Moreau (n°32) reçut le baptême le 12 août 1774.  Il épousa le 15 octobre 1793 à La Petite Marche Hélène Paquier (n°33) alias Pasquier, fille de Marien Paquier (n°66) et de Marie Périchon (n°67), propriétaires cultivateurs. Neuf enfants vont naître : 1° André Moreau (voir n°16) ; 2° Jeanne Moreau mariée le 10 février 1828 à Mazirat avec Antoine Liconnet ; puis suivirent 3° Jean Moreau ; 4° Marien Moreau ; 5° Marie Moreau qui épousera le 7 novembre 1841 à Mazirat un enfant naturel Huquet dit Bonaventure ; 6° François Moreau mort à 19 ans ; 7° autre Jeanne Moreau décédée à 22 ans ; 8° Jacques Moreau né en 1811 ; et 9° Gilbert Moreau.

André Moreau (n°16) est né selon le calendrier républicain le 29 fructidor de l'an II (1793). De son mariage célébré à Mazirat le 14 novembre 1825 avec Françoise Bodeau (n°17), il eut deux enfants : 1° Pierre Moreau né le 11 mai 1826 à Mazirat fut propriétaire puis charpentier, il épousa Elisabeth Nicolaon ; et 2° Marien Moreau (n°8). Marien Moreau (n°8) né le 13 mars 1832 eut de son épouse Pétronille Martin (n°9) une fille et deux  garçons : 1° Marie Amélie Moreau née le 29 octobre 1864 ; elle épousa le 6 décembre 1886 à Mazirat Thomas Paquier ; 2° André Moreau né le 2 avril 1867 ; propriétaire huilier, il épousa le 5 février 1889 à Mazirat Alice Moreau ; et 3° Pierre Moreau (n°4), fils posthume né le 2 mai 1870 alors que son père est décédé le 16 novembre 1869. Adulte, ce dernier fut huilier au bourg de Mazirat et eut de son épouse, Catherine Bodeau (n°5) une fille et deux fils : 1° Marthe Marie Moreau née à Mazirat le 12 juin 1892, décédée à Pithiviers (Loiret) le 24 février 1980 ; 2° Arsène Michel Moreau né le 13 juillet 1895 à Mazirat ; 3° Anatole Désiré Moreau (n°2), père de mademoiselle Jeanne Moreau. Un triste événement eut lieu le 16 novembre 1869 : le père, André Moreau (n°16), et le fils, Marien Moreau (n°8) sont morts le même jour et au même lieu. S'agit-il d'un accident?

 Les Martin au hameau de Rillat, commune de Saint-Genest.

 Jean Antoine Martin (n°18) est natif de Saint-Genest. Lorsqu'il épouse Marie Dite Marguerite (ou Antoinette) Gaume (n°19), sa mère, Marie Provost (n°37) est décédée ; elle avait été inhumée le 8 juin 1825 à Saint-Genest. Le père de la future, Pierre Gaume (n°38) était lui aussi décédé le 13 avril 1814 à Taillet (Allier). Alors que la future vit le jour à Terjat (Allier), le mariage eut lieu à Teillet-Argenty (Allier). Mariés le 29 janvier 1826, leur premier enfant, Nicolas Martin, naquit le 7 novembre de la même année. La naissance de Pétronille Martin (n°9) fut suivie par celles de deux garçons, Jean Martin en 1838, et Louis Martin en 1843.

Après le décès de Jean Antoine Martin (n°18) survenu le 1er février 1856, fut rédigée une déclaration de succession le 24 avril suivant. Il en fut de même après le décès de sa veuve Marie Gaume (n°19), l'enregistrement eut lieu le 1er décembre 1873. Les deux déclarations se firent au Bureau de Marcillat. Leurs quatre enfants sont vivants en 1873 ; Pétronille Martin (n°9) est dite alors “ veuve de Marien Moreau ”.

 La noce est en deuil.

 François Bodeau (n°20) et Jeanne Bodeau (n°21) ont fait une donation-partage en juin 1871 et cite alors leurs quatre enfants vivants, tous nés à Mazirat : 1° Michel Bodeau né début 1834 ; 2° Jacques Bodeau né le 3 juillet 1836 ; 3° Marie Bodeau née le 28 août 1839 ; et 4° François Bodeau. Dans l'acte de naissance de Michel Bodeau enregistré début 1834, les parents sont portés par erreur comme étant Joseph Bodeau (n°42) et Jeanne Labouesse (n°43). Ce qui est faux. Le couple Bodeau-Labouesse n'a eu qu'une fille unique, Jeanne Bodeau (voir n°21) à qui Joseph Bodeau (n°42) et Jeanne Labouesse (n°43) donnent tous leurs biens en janvier 1870.

François Bodeau (n°10) et Marie Moreau (n°11) ont eu trois enfants tous nés au hameau de la Mazère, sur la commune de Mazirat. Catherine Bodeau (n°5) eut deux frères plus jeunes: 1° Michel Bodeau né le 23 septembre 1873 et décédé au même lieu le 7 septembre 1945 ; 2° Marcel Bodeau né le 27 décembre 1891. Ce dernier s'est marié deux fois, la première fois en 1920 avec Victorine Bournet,  la seconde, en 1938 avec Paule Micheline Mouché. Marcel Bodeau est décédé à Montluçon (Allier) le 29 avril 1955.

Catherine Bodeau (n°5) a eu le malheur de voir disparaître son père, François Bodeau (n°10), le jour de ses noces célébrées le 23 octobre 1894. Son mariage se termina par le décès prématuré de Pierre Moreau (n°4) sept années après. Restée veuve, Catherine Bodeau (n°5) épousa en secondes noces Emile Marien Labouesse, nom que l'on retrouve à la sixième génération en la personne de Jeanne Labouesse (n°43).

 Les Moreau, du village de Sellat, commune de Mazirat.

 La mère de Catherine Bodeau (n°5) est née Moreau. Qu'en est-il de cette autre branche Moreau? Marie Moreau (n°11) est née tout comme ses deux frères au village de Sellat sur la commune de Mazirat. André Moreau, le frère aîné est né le 28 novembre 1849. Le frère cadet, Albert Moreau, est né le 22 décembre 1859.

Jacques Moreau (n°44) a vu le jour au village de Mazirat le 6 mars 1791 ; son épouse, Jeanne Enard alias Hénard (n°45), le 29 août 1788. Le couple donna naissance à quatre enfants : 1° Marie Moreau née en 1823 qui épousa Michel Bodeau ; 2° Jean Moreau (n°22) né en 1825, marié avec Catherine Norre (n°23) ; 3° autre Marie Moreau née en 1827, épouse de Henry Norre ; et 4° autre Marie Moreau née en 1830, femme de autre Henry Norre.

Jacques Moreau (n°44) avait un frère aîné, Sébastien Moreau né en 1788, et une sœur cadette, Marie Moreau née en 1794. Leurs parents étaient Jean Moreau (n°88) et Marie Guillen (n°89). Jean Moreau (n°88) était le frère aîné d'une fratrie de cinq enfants dont entre autres Antoine, Marie, Louise et Claude. Antoine Moreau (n°176), leur père, fils de François Moreau (n°352) et de Marie Farsat (n°353), avait épousé Françoise Romane (n°177).

 Le recensement britannique.

 Les grands-parents maternels de mademoiselle Jeanne Moreau étaient installés dans le Sussex, région d'Angleterre, au sud de Londres, sur la Manche. Son grand-père, Granville Buckley (n°6) était marin-pêcheur. Sa mère, Sarah Kathleen Buckley (n°3), s'est retirée à Brighton après sa séparation d'avec Anatole Désiré Moreau (n°2).

Sarah Kathleen Buckley (n°3) s'était engagée comme danseuse de variétés dans la troupe des Tiller Girls. Cette troupe se produisit aux Folies-Bergères où elle accompagna un moment Joséphine Baker. Après son mariage, Sarah Kathleen Buckley abandonna sa carrière.

Les recherches ont été menées dans le Lancashire, comté d'Angleterre, sur la mer d'Irlande, et dans le comté de Yorkshire, sur la mer du Nord.  En 1881, la famille Buckley est localisée à Oldham, dans le Lancashire. La famille de William Henry Buckley (n°12) se compose alors de sa femme, Sarah Buckley (née Eastwood), et de ses deux fils, James Henry Buckley né en 1874 à Oldham, et Granville Buckley.

Elizabeth Ann Clancy (n°7) vivait en 1881 avec sa tante Margaret Clancy, âgée de 27 ans, épouse de John Lees, âgé de 30 ans, à Oldham. A cette période William Clancy (n°14), âgé de 25 ans et veuf depuis le 17 février 1880, est pensionnaire avec sa seconde fille Alice Clancy née à Oldham en 1878 dans la famille Bolton. Cette famille est composée du père âgé de 26 ans, John Bolton, de la mère âgée de 27 ans, Elizabeth Bolton, de deux garçonnets de 6 et 4 ans, James et Albert Bolton, et d'une fillette de un an, Mary Ann Bolton.

Au recensement de 1861, Tobias Clancy (n°28) n'apparaît pas à Oldham. Seuls sa femme, Anne Holland (n°29), ses trois filles, Elizabeth (21 ans), Ann (14 ans), Margaret (8 ans), et son seul fils, William (n°14). Le famille Eastwood est elle localisée dans le Yorkshire.

 Sources:

Archives de l'Allier - recherches effectuées par Isabelle Malfant-Masson, Généalogiste, La Ribeyre Haute 43000 Polignac 04.71.02.61.17.

Archives du Lancashire et du Yorkshire.

 Bibliographie:

“ nos ancêtres les Moreau ”. Bernard Turotoski et Nicole Gauthier-Turotoski. 1990.

“ Jeanne Moreau. Portrait d'une femme ”. Michaël Delmar. Norma Editions.

 
< Précédent